Le Haut-Commissaire à la réforme des retraites a fait  un bilan d’étape de la concertation sur la réforme des retraites.

L’UNSA qui, depuis le mois d’avril a participé à toutes les réunions de concertation, prend acte que la répartition restera le pilier du nouveau système universel de retraite. Système qui verra les trimestres remplacés par un système à points et qui mettra fin aux 42 régimes actuellement en place.

L’UNSA cons­tate que, confor­mé­ment à sa demande, l’âge de départ à la retraite à 62 ans ne sera pas remis en cause. Elle prend également acte que les reve­nus d’acti­vi­tés tout au long de la car­rière jusqu’à 120.000 euros (y com­pris les primes pour les agents de la fonc­tion publi­que et les sala­riés des régi­mes spé­ciaux) seront pris en compte. Le HCRR annonce que dans cette opti­que, que le Gouvernement ouvrira une concer­ta­tion sur les car­riè­res et les rému­né­ra­tions dans la Fonction Publique.

L’UNSA se féli­cite que le Haut Commissaire ait confirmé que cette reforme n’est pas une réforme finan­cière (le sys­tème étant à l’équilibre) mais une reforme qui a pour objec­tif l’équité et la lisi­bi­lité pour les assu­rés.

Pour sa part, l’UNSA, qui milite pour une amé­lio­ra­tion et une homo­gé­néi­sa­tion pro­gres­sive de notre actuel sys­tème de retraite sou­vent com­plexe et par­fois iné­ga­li­taire, n’était pas deman­deuse d’une réforme sys­té­mi­que.

En tout état de cause, elle rap­pelle que, quel qu’en soit le fonc­tion­ne­ment, l’objec­tif d’un sys­tème de retraite doit être de garan­tir une pen­sion décente, la moins éloignée pos­si­ble du revenu d’acti­vité. Dans ce cadre, l’UNSA demande que cette reven­di­ca­tion soit concrè­te­ment tra­duite dans un hypo­thé­ti­que futur projet de loi.
La soli­da­rité interne au sys­tème de retraite doit également conti­nuer à s’exer­cer pour garan­tir un mini­mum vieillesse. Pour l’UNSA son niveau doit être porté au niveau du SMIC. Elle doit également com­pen­ser les iné­ga­li­tés, par­ti­cu­liè­re­ment celles tou­chant les femmes, la péni­bi­lité au tra­vail, les car­riè­res incom­plè­tes (notam­ment les pério­des de pré­ca­rité, de chô­mage ou de mala­die) ou encore pren­dre en compte les car­riè­res lon­gues.

L’UNSA cons­tate que, sur l’ensem­ble de ces sujets cru­ciaux, le Haut Commissaire a confirmé que ces éléments seront pris en compte. Toutefois, lors de ce point d’étape, aucun chif­frage, ni aucun cas type n’ont été four­nis. Il n’est donc pas pos­si­ble à ce stade d’avoir une visi­bi­lité sur les effets concrets de ce chan­ge­ment de sys­tème et, par consé­quent, sur la pos­si­bi­lité d’en cor­ri­ger ou non les aspects péna­li­sants.

Alors qu’une 2nde phase de concer­ta­tion va s’ouvrir dans les semai­nes à venir, l’UNSA estime qu’il est temps pour le Gouvernement de sortir des grands prin­ci­pes.
Avant d’être une ques­tion de comp­ta­bi­lité, un sys­tème de retraite est d’abord une concep­tion de la société. Face à la com­plexité de ce dos­sier à grande tech­ni­cité, face à son carac­tère socia­le­ment très sen­si­ble et donc par­ti­cu­liè­re­ment anxio­gène, il faut que le Gouvernement dévoile ses inten­tions.

Organisation réfor­miste, l’UNSA n’a pas peur de la dis­cus­sion. Encore faut-il désor­mais que l’on sorte des zones d’ombre et que le temps néces­saire à la concer­ta­tion soit pris.

L’UNSA jugera sur pièces, au regard de la réa­lité des droits qui seront ou non garan­tis et du niveau de jus­tice sociale atteint. Elle assu­mera en consé­quence ses res­pon­sa­bi­li­tés devant ses man­dants.

Devenez autonomes !

Dans le cadre de son développement, l'UNSA accueille et forme celles et ceux qui souhaitent militer au sein de leur direction pour représenter les personnels tant au niveau collectif (siéger en CTL, CDASS, CHS) qu'au niveau individuel (siéger en CAPL).

Le syndicalisme autonome de l'UNSA se développe à la DGFiP, rejoignez nos équipes locales, créer votre section départementale !

Contactez-nous: unsa@dgfip.finances.gouv.fr Tel : 0144973332

Contact

Section UNSA DGFiP 62

Centre des Finances Publiques

10 Rue Diderot

CS 80020

62 034 ARRAS Cedex

Permanent : Gilles DELWAULLE 

Tel : 06 37 40 89 63

 

JSN Epic template designed by JoomlaShine.com